Cours Mayol Coaching small group

Maux de tête d’exercice

Les maux de tête d’exercice peuvent arriver à tout le monde, en particulier pendant les séances de sport intensives et en période de forte chaleur. Ce ne sont pas des migraines mais des maux de tête qui peuvent apparaître après une course ou en entraînement un peu plus corsé que d’habitude. En général, si vous êtes sujets aux migraines, vous avez toutes vos chances pour subir des maux de tête d’exercice lors de votre remise en forme ou après une course. Contrairement aux migraines, ces maux de têtes sont inoffensifs…

Réagir face aux maux de tête d’exercice

Une fois déclenché, le mal de tête peut vous gêner pendant plusieurs heures. Pour contrer ses effets, on peut éviter les médicaments (en fonction de son intensité bien sûr) :

  1. Pensez à bien marcher après votre entraînement / votre course et à calmer votre respiration.
  2. Passer à la douche pour vous détendre
  3. Prenez 3 minutes pour vous préparer un thé vert et manger quelque chose de léger
  4. Faîtes une sieste pour mettre votre cerveau sur pause

Éviter les maux de tête

Plusieurs facteurs peuvent déclencher des maux de tête d’exercice, en particulier pour les nouveaux sportifs :

  • La déshydratation car on oublie trop facilement de prendre de l’eau alors qu’on sait qu’on part courir dehors en plein soleil.
  • Une exposition au soleil, en particulier dans le Sud alors on part avec casquette et lunettes de soleil, ça ne fera pas de mal et on peut travailler son style vestimentaire au passage.
  • Attention aux altitudes élevées ! Partir à la montagne en vacances et en profiter pour aller courir c’est bien, mais votre corps n’est pas habitué à un taux d’oxygène plus bas.

Ce problème peut donc être éviter. Après un mal de tête de ce type, ne remettez pas votre entraînement en cause mais adaptez-le pour continuer à vous faire plaisir !

 

Attention : si vous avez des vomissements, une vue troublée, une raideur dans la nuque, il ne s’agit pas d’un mal de tête d’exercice mais d’une pathologie plus sérieuse. Dans ce cas, consultez un médecin.

Écrire un commentaire